Docteur Bruno Lavigne
Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique à Toulouse
Page Facebook du Dr Lavigne
Avis sur le Dr Lavigne
Chaîne Youtube du Dr Lavigne
  • Réduction mammaire à Toulouse

    Réduction mammaire

Réduction mammaire (hypertrophie mammaire) à Toulouse / 31000

Le Docteur Bruno Lavigne, chirurgien esthétique à Toulouse (31000 - Haute-Garonne), vous informe sur la chirurgie de l'hypertrophie mammaire (réduction mammaire).

L’hypertrophie mammaire est un véritable handicap qui peut occasionner des douleurs dorsales, une gêne sociale et l’impossibilité d’avoir des activités sportives etc..

La plastie mammaire de réduction est une véritable intervention de chirurgie reconstructrice prise en charge par la caisse d’assurance maladie dans de très nombreux cas.

La réduction mammaire est une intervention de chirurgie plastique pour laquelle le taux de satisfaction est élevé.

Qu’est-ce que l’hypertrophie mammaire ?

L’hypertrophie mammaire fait suite à un développement excessif de la glande mammaire avec ou sans excédent de graisse. Le volume des seins est trop important par rapport à la morphologie de la patiente.

L’hypertrophie mammaire apparaît dans différentes circonstances. Elle survient généralement à la puberté ou suite à une prise de poids. L’hypertrophie mammaire s’accompagne souvent d’une ptose mammaire (affaissement des seins) et parfois d’un certain degré d’asymétrie mammaire.

Les conséquences d’une hypertrophie mammaire

Certaines femmes vivent très bien ce phénomène, d’autres en revanche subissent des conséquences physiques et morales qui les poussent à envisager une opération de chirurgie.

Le poids important des seins provoque fréquemment des douleurs dorsales et cervicales prononcées en plus d’une difficulté à s’habiller et à pratiquer certains sports. Une hypertrophie mammaire affecte également de nombreuses patientes sur le plan psychologique. Cette chirurgie est envisageable à la fin de l’adolescence, lorsque la croissance est terminée.

La réduction mammaire : une correction de l’hypertrophie mammaire

L’opération a pour but de réduire le volume trop important des seins et de corriger la ptose (chute de la poitrine) associée. Le chirurgien esthétique et plastique procède à une  ablation cutané et glandulaire. Une réduction de la taille de l'aréole est associée. Il en résulte une cicatrice en T ou en L inversé (cicatrice en ancre de marine) avec 3 composantes :

  • Une cicatrice circulaire autour de l’aréole
  • Une cicatrice verticale entre l’aréole et le sillon sous-mammaire
  • Une cicatrice horizontale dans le sillon sous-mammaire

Les cicatrices vont s'estomper avec le temps et restent discrètes puisque dissimilées par les plis naturels de la peau ou par une zone de transition de couleur.

La prise en charge de la réduction mammaire

Si l’exérèse du volume mammaire dépasse 300 grammes par sein, la patiente bénéficie d’une prise en charge de l’intervention par l’Assurance Maladie.

Les conditions de l’intervention

La durée de l'intervention varie entre une 1 heure 30 et 2 heures. Celle-ci se déroule sous anesthésie générale.

La patiente est hospitalisée durant 1 à 2 jours et  bénéficie d’un arrêt de travail habituellement de 15 jours.

Les résultats

Le bénéfice fonctionnel est immédiat. Il convient de patienter un an pour observer le résultat définitif d’une réduction mammaire. La patiente obtient deux seins harmonieux et proportionnés par rapport à sa morphologie. L’intervention a également un retentissement positif sur le plan psychologique.

Les suites opératoires

Les ecchymoses disparaissent quelques jours après l’intervention tout comme l’oedème. Le chirurgien prescrit généralement un arrêt de travail de 10 à 15 jours, sa durée dépendant de la nature de l’activité exercée par la patiente.

Les douleurs post opératoires sont peu importantes.

Le port d'un soutien-gorge de contention, de manière continue "jour et nuit", durant deux mois est nécessaire à l'obtention d'un résultat harmonieux.

La reprise de l'activité physique peut être rapide, mais elle dépendra des sports pratiqués et devra se faire de manière progressive.

Comme toute intervention chirurgicale, des complications peuvent survenir, mais elles restent heureusement rares dans le cas d’une réduction mammaire.

Réduction mammaire (hypertrophie mammaire)

Voir la fiche d'information sur la réduction mammaire

 

Informations utiles

TYPES D'ANESTHÉSIE : Générale


DURÉE D'INTERVENTION : De 1 h30 à 2 heures


DURÉE MOYENNE DE L'HOSPITALISATION : 1 nuit


DURÉE DE LA CONVALESCENCE : 10 à 15 jours


DURÉE DE L'ÉVICTION SOCIALE : 3 à 5 jours 


TARIFS : Sécurité sociale + dépassement d'honoraires (2000 à 3000 €)

Questions fréquentes sur la réduction mammaire

Une perte de poids après une réduction mammaire va-t-elle avoir une incidence sur les résultats ?

Une perte de poids importante peut conduire à une modification de la forme des seins. C’est pour cette raison, qu’il est toujours conseillé d’avoir un poids stable avant de recourir à ce type d’intervention de manière à ne pas altérer les résultats obtenus.

A partir de quel âge peut-on bénéficier d’une réduction mammaire ?

Les chirurgies des seins se pratiquent généralement sur des patientes majeures. Cependant, concernant la réduction mammaire, étant donnée la souffrance physique qui peut résulter d’un volume trop important des seins, l’intervention peut être envisagée dès 16 ans si la croissance du sein est terminée.

Peut-on allaiter après une réduction mammaire ?

Après une chirurgie esthétique de réduction mammaire l’allaitement est normalement possible, mais il n’est pas garanti pour autant. En effet, il y a un risque qu’au cours de l’intervention les canaux galactophores (canaux permettant de conduire le lait au mamelon) soient coupés. La reconstruction de ces canaux est possible avec le temps, mais elle n’est pas systématique.

NoteRéduction mammaire5.005basée sur3visiteurs
Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !