Le Lifting des cuisses à Toulouse (Haute Garonne - 31000)

Le Docteur Bruno Lavigne pratique le lifting des cuisses à Toulouse, une opération visant à atténuer le volume trop important et disgracieux de la face interne de la cuisse.

Quand faire un lifting des cuisses ?

L’excès de graisse localisé dans les cuisses génère chez certaines personnes un véritable complexe.

Le volume conséquent peut aussi devenir gênant à la marche à cause du frottement. Le lifting des cuisses a pour objectif de retendre la peau des cuisses détendue avec l’âge ou suite à des variations pondérales. Il est aussi bien indiqué chez les hommes que chez les femmes. C’est une chirurgie esthétique ou réparatrice des cuisses.

Lifting des cuisses : les techniques

Le chirurgien choisit l’une des trois méthodes que nous allons énoncer. Il peut s’agir en premier lieu de la technique horizontale pure, visant à réséquer l’excès de peau en hauteur.

La technique verticale pure est sollicitée quand l’excès en largeur est prédominant.

Enfin, la technique mixte s’adresse aux patients présentant les deux excès de peau précédemment évoqués. On obtient une cicatrice en L inversée ou en T. Ces techniques sont toujours associées à une lipoaspiration lorsqu’il existe une infiltration adipeuse de la région.

Les résultats de l’opération

Il convient d’attendre de 6 à 12 mois pour observer les résultats de cette opération. La cuisse est retendue et regalbée. Les cicatrices s’estompent dans le temps mais ne disparaissent jamais complètement, leur aspect dépend du patient.

Les conditions de l’intervention

L’intervention a lieu sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale complétée par des tranquillisants administrés par voie intraveineuse. La durée de l’hospitalisation varie de 1 à 3 jours. Le lifting des cuisses est une intervention prise en charge par la sécurité sociale exclusivement si elle incarne une chirurgie réparatrice après amaigrissement pour obésité morbide : dans les suites de la chirurgie bariatrique, en post-opératoire ou en post-gravidique”.

L’assurance maladie ne participe pas financièrement au coût de l’opération dans tous les autres cas, lorsqu’on considère qu’il s’agit simplement d’une opération de chirurgie esthétique.

Les suites opératoires

Les douleurs post-opératoires sont de manière générale très modérées. Le patient doit interrompre son activité professionnelle pendant 1 à 3 semaines, la durée de l’arrêt de travail est fonction de la nature du travail exercé. Les cicatrices ne doivent pas être exposées au soleil ni aux UV durant les trois premiers mois qui suivent l’intervention. La reprise du sport est envisageable à partir de la 6ème semaine post-opératoire.