Cure de ptose mammaire à Toulouse / Lifting des seins
(31000 - Haute Garonne)

Le Docteur Bruno Lavigne chirurgien esthétique pratique à Toulouse (31000-Haute Garonne)  la cure de ptose, une chirurgie esthétique également appelée le lifting des seins.

Cette opération est une réponse efficace à la ptose mammaire. Au cours du temps ou à la suite de grossesses il se crée une disharmonie entre la peau de la poitrine et la glande mammaire. Il en résulte une perte de volume à la partie supérieure du sein. Afin de garder un décoleté acceptable, le port de soutien gorges particuliers devient indispensable.

La cure de ptose ou mastopexie, permet donc de réadapter l’étui cutané à la glande mammaire, de galber la partie supérieure du sein et de repositionner les aréoles et le mamelon à une hauteur correcte. Le port de soutien gorge ne devient plus indispensable et le sein retrouve son galbe naturel.

Si cela est nécessaire, cette intervention peut être associée à la mise en place d’implants mammaires.

Qu’est ce que la ptose mammaire ?

On appelle ptose mammaire l’affaissement de la glande mammaire associé à une distension de la peau. Souvent déshabité dans sa partie supérieure, le sein se situe en position trop basse. La ptose mammaire peut être vécu comme un véritable handicap chez certaines femmes qui estiment qu’elles ont perdu une part de leur féminité.

Les causes de la ptose mammaire

Ce phénomène survient le plus fréquemment après une grossesse avec allaitement ou un amaigrissement conséquent. Toutefois, certaines femmes ont des seins affaissés dès leur adolescence. La ptose mammaire est susceptible d’être associée à une hypotrophie mammaire  (seins insuffisamment développés) ou à une hypertrophie mammaire (seins plus gros que la moyenne).

Le principe chirurgical d'un lifing des seins

La cure de ptose ou mastopexie est le nom donné à l’intervention chirurgicale qui permet de corriger des “seins qui tombent”, comme on l’entend souvent dans le langage commun, c’est à dire remonter la poitrine. Pour ce faire, le chirurgien s’attache à recentrer la glande mammaire, repositionner correctement l'aréole et le mamelon et enlever la peau excédentaire. L’apparence des cicatrices est notamment fonction du degré de ptose de la patiente.

Si cette dernière juge que le volume des seins est insuffisant, le chirurgien peut envisager la pose d’implants mammaires dans le même temps opératoire.

Les prothèses en cas d’hypoplasie mammaire associée au lifting des seins

Dans ce cas, le chirurgien utilise des implants mamamires constitués d’une enveloppe de silicone contenant un liquide de remplissage. Il s’agit d’un gel de silicone ou d’un sérum physiologique. Il existe d’une part implants préremplis de gel de silicone, d’autre part des modèles gonflables remplis durant l’intervention par le chirurgien.

Les conditions de l’intervention pour la ptose mammaire

L’opération chirurgicale a lieu sous anesthésie générale. Sa durée varie entre 1 heure 30 et 3 heures. L’intervention requiert en principe une hospitalisation d’un à deux jours. L’Assurance Maladie ne prend pas en charge le lifting mammaire.

Quand la ptose mammaire est associée à une hypertrophie mammaire, il est toute possible de bénéficier d’une prise en charge partielle de la part de la Sécurité Sociale.

Les résultats d’une cure de ptose

Les résultats sont appréciables un an après l’intervention chirurgicale. La patiente obtient une poitrine plus galbée et son aspect est plus harmonieux. Seule une légère asymétrie est susceptible de persister. Dans ce cas, lorsque les cicatrices sont arrivées à maturité, une seconde intervention est envisageable.

Les suites opératoires d'un lifting des seins

Dans la grande majorité de cas, la patiente ne ressent pas de douleurs excessives les jours qui suivent l’intervention. Elle doit s’affranchir de pratiquer toute activité pendant au moins 7 jours après l’opération. Les risques liés au geste chirurgical demeurent extrêmement faibles. On compte notamment parmi eux un retard de cicatrisation et la survenue d’une infection.

 

Cure de ptose mammaire